Division d'une propriété foncière en vue de d'implantation de bâtiments, qui a pour objet de porter à plus de deux (plus de quatre en cas de partage successoral) le nombre de lots issus de ladite propriété.